Archives de catégorie : nuit des étoiles

nuits des étoiles 2017

Vendredi 28 Juillet 2017

Dès 20 h les télescopes sont installés :

Le matin, le temps est très instable. Il peut souvent des averses drues. Mais le soir, grand ciel clair. Aucune turbulence. Tous les objets à connaitre en premier sont visités. Jupiter et Saturne sont bien nets. Le croissant de lune est magnifique.

Une cinquantaine de personnes se presse près des appareils. Très sympas, intéressés, de tous âges. L’ISS passe 2 fois ; traversant toute la voûte céleste mais on ne voit pas l’iridium annoncé. Quelques fines étoiles filantes.

Le visuel assisté est monté derrière le local du foot afin de ne pas gêner les observateurs.

Ce visuel assisté marque les 10 ans du club Nuits Magiques : Nicolas explique la technique employée : la lunette, commandée par une raquette pointe très exactement l’objet sélectionné. La caméra prend plusieurs photos de trente secondes à une minute que l’ordinateur empile les unes sur les autres. Le projecteur suit l’élaboration de la photo. Au début, on ne voit que des pixels de couleurs différentes emplissant l’écran. Puis une première photo difficile à voir, une 2ème etc…jusqu’à ce qu’enfin on puisse admirer l’objet du ciel plus précis et coloré. Nicolas explique la nature de l’objet. Ce visuel assisté est très intéressant, car les observateurs ne voient en général les objets du ciel profond que petits, flous, gris et parfois à peine perceptibles. Il complète la vue au télescope et montre la surprenante diversité et beauté du ciel. Il n’enlève pas le bonheur de contempler la Lune ou les planètes, mieux visibles  au télescope .Les gens étaient passionnés.

Les visiteurs ne partiront que peu avant minuit…

Samedi 29 Juillet

A 10h, installation

Dans la grande salle de la salle des fêtes

-toutes les maquettes

-les photos du ciel sur les grilles

-la bibliothèque

-Les panneaux avec photos des 10 ans

-le grand panneau du système solaire

-les panneaux scientifiques

-Le portique et l’écran, la sono, une cinquantaine de chaises

-les jeux

Dans la petite salle

-des tables et des bancs pour les ateliers minis-fusées, cartes du ciel permanentes, minis-systèmes solaires

A l’extérieur de la salle

-la base de lancement des fusées à eau

– le gnomon d’Etienne

– la lunette solaire

– le dobson équipé de son filtre  solaire

-la spectro

15h…16h…16h30, il pleut encore.

Le temps, enfin, se découvre et des familles arrivent, enfin ! De jeunes couples avec de petits enfants. Tous intéressés, posant des questions. On distribue les cartes du ciel de l’AFA.

Les minis-fusées promptement confectionnées, sont lancées avec succès à plus de 20 mètres de haut et sans aucun ratage, par les chefs-lanceurs Michel A, Mathys et Thomas.

Les mamans emportent fièrement les systèmes solaires et les cartes du ciel qui serviront toujours….les étoiles restant les mêmes…

A 18 h, exposé de Lydia, sur l’habitabilité des exoplanètes.

Il leur faut une certaine stabilité en rotation et température. L’eau liquide est nécessaire à la vie et se trouve sur une planète à une distance donnée suivant la température de son étoile…

Avec 4000 exoplanètes découvertes à ce jour, on peut raisonnablement penser que la vie a pu émerger sur quelques-unes d’entre elles, notamment sur des planètes rocheuses car l’on cherche toujours la sœur de notre Terre.

Mais  il ne faut pas s’attendre à trouver des êtres vivants semblables à nous. Les scientifiques voudraient trouver quelque algue, quelque bactérie et la cherche désespérément.

Conclusion : il n’y a pas de plan B pour les Terriens car ces exoplanètes sont à des distances infranchissables. Il faut donc tout faire pour protéger notre planète Terre, la seule pour l’instant capable de nous accueillir.

Vers 19 h, exposé de Loïc qui nous fait admirer ses photos du Soleil  de la Lune et des objets du ciel profond.

Tout l’après- midi et tout le soir, Pierre accueille les passionnés par ses neuf maquettes incroyables, animées comme en réalité.

Vers 21 h, les observations à l’œil nu, aux jumelles et aux télescopes reprennent. Le visuel assisté est aussi opérationnel. Mais là aussi, les nuages sont au rendez-vous, voilant et dévoilant les objets recherchés. Et il faut se presser pour pointer le croissant de Lune, Jupiter ou Saturne, quand enfin ils sont dégagés. Albiréo aura son heure, l’étoile polaire, les constellations, les galaxies aussi. Les membres du club s’en donnent à cœur joie pour expliquer, montrer, interroger…

Nicolas et Lydia fouillent entre les nuages, car il faut que l’objet désiré demeure visible quelques minutes pour le montrer à l’écran. Les visiteurs sont malgré tout heureux de découvrir un peu de ce ciel qu’il faut patiemment étudier. La Lune éclairant les nuages parait presque irréelle…

Et naturellement, le ciel deviendra clair à minuit et jusqu’à 3h du matin. Alors que les gens sont partis.

Samedi, une centaine de personnes a dû venir nous rendre visite au cours de la journée, une cinquantaine en fin d’après-midi et une cinquantaine le soir. Le temps ne nous aura pas été très favorable…

Mais l’astronomie est soumise aux changements du climat : cela nous apprend la patience… et l’humilité.

Le maire de St Albin est venu nous soutenir vers 17 h et la journaliste Chantal est restée longuement l’après-midi et le soir.

Dimanche 30 Juillet

Observation annulée pour cause de mauvais temps…Espérant que lundi nous soit favorable.

Lundi 31 Juillet

Vers 20 h, installation des télescopes et du visuel assisté. Après une journée nuageuse, le ciel est assez découvert. La Lune au premier quartier nous éblouit et blanchit tout le ciel de sa teinte laiteuse. Nous avons du mal à voir les étoiles. Jupiter, très flou à cause de l’humidité de l’air. Par contre, ses 4 satellites sont magnifiques, les 2 à droite l’un au dessus de l’autre. Antarès flamboie en rouge et orange. Saturne n’est pas net. Mais les gens sont contents. L’ISS repasse et Pierre Bp raconte. Chaque membre du club a une anecdote à ajouter. Le ciel devient de plus en plus limpide. Etienne et Isabelle nous offrent E.T au télescope, dans Cassiopée, très net avec ses deux grands yeux étoilés de couleurs différentes et son doigt désignant une étoile. Les observateurs sont passionnés ; 70 personnes environ.

A minuit, le stade se vide.

 

nuits des étoiles 2016

Rochefort en Savoie

Vendredi 5 Août

Après une journée couverte, le ciel se dégage enfin.

21 h : arrivée du public, Pierre active ses maquettes.

22 h 30 : les observations peuvent commencer. Il a fallu attendre jusqu’à 1 h 30 du matin qu’Uranus se lève après Neptune.

Samedi 6 Août

Animations dès 14 h

Observation du soleil , gnomon

Ateliers mini système solaire

Carte du ciel

Spectro

Maquettes

bibliothèque

exposition

Fusées à eaux

A 17 h 30, un diaporama préparé par l’AFA sur le thème de la Nuit de Etoiles 2016 : « AU FIL DE L’EAU, LA RECHERCHE DE LA VIE » présenté par Philippe

A 20 h 30, installation des 9 télescopes + 1 lunette dans le soir arrivant, sur fond de ciel rouge, magnifié par un fin croissant de lune avec lumière cendrée, accompagné d’un Jupiter éclatant. Mars bien rouge, et Saturne scintillant, font les beaux dans le Scorpion visible en entier.

Les curieux du Ciel ne se font pas attendre et arrivent en grand nombre.

Dimanche 7 Août

A 20 h 30, réinstallation des télescopes et lunettes, devant le couchant, flambant comme la veille dans un ciel pur et immense.

Etienne, notre chercheur d’objets, repère le premier la planète Vénus que nous n’avions pas vue depuis 9 mois. Elle est là, toute petite, brillant au dessus de l’horizon ouest. On la voit à l’œil nu, mais il faut la chercher … Tous les appareils se braquent sur elle car, dans une demi-heure, elle sera « couchée »…

D’innombrables objets ont été montrés ce soir encore, étoiles doubles, amas d’étoiles, nébuleuses, galaxie d’Andromède. Plus la nuit devenait noire, et plus l’arche de la Voie Lactée blanchissait.

Lundi 8 Août

Retour à St Albin pour une dernière soirée clôturant cette cession 2016 qui fut un succès.